Harmonized Order to Cash (HO2C)

Les messages harmonisés Order to Cash, c'est quoi ?

Les messages harmonisés Order to Cash (en abrégé HO2C) forment un standard national sectoriel pour les secteurs des Produits de Grande Consommation et du Food Service en Belgique et au Luxembourg. Il s’agit d’un « subset » du standard international et intersectoriel EANCOM 2002, dont on a supprimé les éléments non pertinents et auquel on a rajouté de nombreux exemples qui clarifient les différent scénarios d’applications.

Les manuels sont rédigés par le comité EDI, qui rassemble les partenaires commerciaux des secteurs concernés : les distributeurs, les fournisseurs du food service mais aussi les grossistes et les producteurs.

 

Quels distributeurs FMCG et Foodservice providers supportent HO2C ?

Téléchargez ici la liste complète des distributeurs / food service providers qui supportent HO2C

Harmonized Order to Cash

Apercu des manuels

Chaque manuel commence par des notes de versions explicatives qui soulignent les changements effectués.

Pourquoi Harmonized Order to Cash (HO2C) a-t’il été développé ?

Les standards GS1 EDI dans le monde sont à usage générique et multisectoriel. Par conséquent, les messages contiennent un grand nombre de types de données qui peuvent être transmises ou non dans des situations différentes. Après tout, ce qui est nécessaire pour un secteur n’est pas nécessairement pertinent pour un autre secteur. De nombreuses données sont donc facultatives. Les fournisseurs et les clients qui échangent des messages peuvent par conséquent convenir bilatéralement des données facultatives qui doivent être envoyées.

Ces dernières années, plusieurs détaillants ont introduit les différentes options dans leur manuel EDI afin de clarifier quelles informations ils souhaitent recevoir ou non.

Si chacun utilise son propre standard et ses propres conventions de message, alors il faut développer chaque type de message différemment pour chaque partenaire commercial, ce qui engendre des coûts élevés. Pour éviter cela, GS1 Belgilux a, en partenariat avec les détaillants et les fournisseurs, harmonisé et simplifié les trois principaux messages O2C, ORDERS, DESADV et INVOIC pour le secteur PGC et celui du Foodservice. 

Des opportunités pour tous, mais surtout pour les PME ! Les directives des messages harmonisés mettent fin aux développements (coûteux) spécifiques à chaque détaillant. Grâce à l’implémentation uniforme, les PME peuvent migrer (d’absence d’EDI ou du webEDI) vers une solution EDI intégrée et bénéficier de son efficacité et d’un ROI positif.

Plus il y a de partenaires commerciaux, plus les économies d’échelle sont grandes. Tâchez de convaincre vos partenaires commerciaux (fournisseurs et clients), quel que soit leur secteur ou antécédents, d’appliquer les messages Order to Cash harmonisés ORDERS, DESADV et INVOIC.

 

Les avantages de l’harmonisation :

 

  • Des économies de coûts grâce une configuration unique : le flux de messages peut être défini pour un seul partenaire commercial, et peut être réutilisé par la suite pour tous les partenaires commerciaux dans les mêmes secteurs (PGC + foodservice) qui acceptent ces messages harmonisés.
  • Clarté :  Des directives clairement définies pour chaque scénario possible
    (par exemple : dans le cas de la facture EDI, il n’y a qu’une seule méthode pour appliquer les rabais, les vidanges consommateur, les produits à poids variable, la correction de différences de prix, etc.).
  • Conforme au niveau international : la documentation de messages est basée sur EANCOM 2002. Lorsque cela est possible, des procédures et codes internationaux remplacent les dispositions nationales antérieures, par exemple dans le cas de la facturation des palettes. 
  • Légalement valable : contrôle de validation avec l'administration belge de la TVA et MINFIN.