Banner 2021

En 2021, le secteur du Bricolage, Jardinage et Animalerie met l’accent sur la qualité des données et les photos

« La crise du Corona a renforcé le besoin urgent de disposer de données produits de qualité »

2020 restera à jamais gravée dans l'histoire comme l’année où le monde entier a été touché par le Coronavirus, mettant toute l’économie « offline » fortement sous pression. Le consommateur, quant à lui, va poursuivre sur sa lancée et acheter encore plus en ligne. C’est pourquoi de plus en plus de retailers et fournisseurs issus du secteur du Bricolage, Jardinage et Animalerie sont convaincus que la datapool de GS1 pour l'échange standardisé de données produits et de fichiers numériques (comme des photos) va encore gagner en importance. Les données et photos de produits correctes occuperont plus que jamais le devant de la scène en 2021.

La qualité des données doit s’ancrer dans les mentalités

Intergamma montre depuis bien longtemps l’exemple en matière de qualité des données au sein du secteur. Ingmar Hensbergen, manager datamanagement, est impatient de voir les travaux préparatoires effectués par une taskforce en 2020 se concrétiser sur le terrain en 2021. « Il est essentiel de pouvoir travailler avec un datamodel plus clair et transparent et ainsi évoluer vers des données plus complètes. Et la qualité des données n’en sera que meilleure, c’est certain ». ” 

Chez Intergamma, la datapool GS1 intervient dans un nombre grandissant de processus. Online, évidemment, mais pas seulement. Elle est également utilisée en logistique ainsi que pour se conformer notamment à la législation relative aux substances dangereuses. « La qualité des données déployées par les fournisseurs est ici encore plus importante », nous explique Ingmar Hensbergen. « C’est simple : il faut s’y mettre maintenant, ou être recalé dans le futur. 2021 doit être l’année qui verra la qualité des données s’ancrer dans l’état d’esprit de tous les intervenants du secteur.  

Les images produits intégrées aux données produits 

Marc Henkens, e-commerce manager chez Hubo, nous fait comprendre à quel point les images produits vont devenir incontournables : « 2020 a permis d’établir des bases solides, et notre objectif pour 2021 est de voir nos principaux fournisseurs partager leurs images produits avec nous via la datapool de GS1. Il s’agit des fournisseurs qui ensemble représentent plus de 80 % de notre chiffre d’affaires. Même si nous demandons toujours les images produits aux fournisseurs, cela ne veut pas forcément dire que nous les recevons. Nous allons renforcer nos efforts à cet égard à l’avenir : si un fournisseur partage ses données produits via la datapool, les images produits devront également y être mises à disposition des retailers du Benelux dès le mois d’avril. Les nouvelles directives de GS1 en matière d’images produits nous ont, pour ce faire, servi de point de départ. »

« La prochaine étape pour le secteur consistera à poursuivre l’automatisation d’autres documents dans lesquels les photos seront intégrées », poursuit Marc Henkens. « Nous pensons notamment à l’étiquette-énergie. Ces informations devront également être partagées via la datapool de GS1 ».  

Une nouvelle plateforme pour la datapool

« Les exigences et désirs des consommateurs, partenaires commerciaux et autorités font croître le besoin de données produits : qu’il s’agisse des informations logistiques, des données relatives au e-commerce, aux substances dangereuses ou encore des images produits. Il faut donc toujours plus de données qui soient également de bonne qualité. C’est la raison pour laquelle GS1 Belgilux et GS1 Nederland ont mis à jour la plateforme de la datapool. Nous proposons un nouveau portail Web pour les preneurs de données qui sera bientôt également à la disposition des fournisseurs. L’introduction des données est simplifiée, ce qui profite à la qualité des données. Vient également s’ajouter un outil Digital Asset Management (DAM) qui permettra notamment aux entreprises de partager les images produits. Et nous offrons en outre des solutions API pour répondre encore mieux aux besoins du marché », déclare Marco van de Lee, sectormanager chez GS1 Nederland. 

Jardinage et Animalerie : c'est tout bénéfice pour l’ensemble du secteur

En 2021, les retailers et fournisseurs du secteur Jardinage et Animalerie vont poursuivre le travail avec la datapool de GS1. Peter Paul Kleinbussink, directeur d’Intratuin, Lex van Ewijk, directeur des achats chez GRS et David Zwanenburg, directeur de Ranzijn Tuin & Dier sont unanimes, la collaboration au sein de cette branche est source de données uniformes. « C’est pour cela que nous adoptons ensemble les standards de GS1, ce qui devrait permettre d’atteindre des données uniformes et fiables ».

Brenda Horstra, directrice adjointe de Tuinbranche Nederland ajoute : « Cette datapool permet aux entreprises de parler un seul et même langage. C’est l’ensemble du secteur qui en profite grâce à des processus plus efficaces au sein de la chaîne et un meilleur service omnicanal offert au client. Grâce à l’engagement des retailers, bientôt les fournisseurs ne devront plus introduire leurs données qu’une seule fois, tout en permettant à différents retailers de les utiliser.

Cette initiative, soutenue par FEBIN, encourage les fournisseurs issus du secteur à foncer et faire en sorte que les acteurs belges parlent une seule et unique langue en passant par la datapool de GS1. Piet de Coninck nous dit également ceci : « pas de panique ». Il reconnaît que les coûts financiers liés au personnel et aux moyens ne doivent pas être sous-estimés, et que ceux-ci peuvent effrayer certains fournisseurs. « Il faut considérer cet investissement comme une étape essentielle pour continuer à s’adapter au consommateur. Des fiches produits incomplètes ou l’absence d’une photo produit, voilà qui n’est plus envisageable, certainement quand il s’agit de vente omnicanal. Vous pouvez toujours décider de ne pas passer le cap, mais utiliser la datapool de GS1 c’est avancer, ensemble avec les fournisseurs et retailers, dans la même direction ».

2021 agenda focus

Intégration à la gestion quotidienne

Pour 2021, GS1 espère que le nombre d’entreprises ayant rejoint le mouvement va poursuivre sa croissance. « Disposer de données produits fiables va devenir une évidence pour les entreprises, nous en sommes convaincus, et nous serons là pour soutenir les fabricants et les retailers. Nous sommes ambitieux, mais cela dépend évidemment du secteur. Notre objectif doit être le suivant : la fourniture de contenu produit correct, sans oublier les images, dans la datapool doit s’inscrire dans la gestion quotidienne des entreprises. Les retailers sont toujours plus nombreux à adhérer et à s’activer, je m’attends donc à voir plus de fournisseurs nous emboîter le pas », nous dit Sarah Lard, sectormanager chez GS1 Belgilux.

Tout bénéfice pour les fournisseurs

« C’est fou de voir à quel point la vente via tous les canaux en ligne a augmenté. Cela ne fait que renforcer la légitimité du partage des données via la datapool, car les données produits sont cruciales pour la vente en ligne », nous explique Joris Bax de Bosch. Il se félicite du fait que toujours plus de retailers issus du Jardinage et de l’Animalerie rejoignent la datapool. « Chaque retailer qui obtient les données produits depuis la datapool est une petite victoire. J’en ai vraiment assez de ces fichiers Excel que nous devons encore remplir ».

Simon Dreesen, data & procesmanager chez Garden Trade International en est également convaincu, si vous voulez continuer à jouer un rôle majeur au sein de ce secteur, la datapool de GS1 est incontournable. « Nous devons, en cette période, anticiper fortement tout ce qui se déroule en ligne. La datapool de GS1 vous offre en outre la chance de fournir et assurer l’acheminement des données produits d’une seule et même manière. »

Les données relatives aux substances dangereuses pour se conformer à la législation

Intergamma utilise également la datapool pour les données relatives aux substances dangereuses. « Nous publions les données relatives aux substances dangereuses des premiers fournisseurs dans nos webshops, et ce pour satisfaire à la législation et à la réglementation. Nous avons, pour commencer, utilisé les données de HG International pour développer un nouveau rayon. Cela nous permet de développer plus rapidement le rayon et de mieux nous conformer à la législation et la réglementation en vigueur au sein du marché de la construction. Concrètement, nous travaillons maintenant avec des substances dangereuses et nous espérons pouvoir le faire avec les données de tous les fournisseurs en 2021. Il s’agit d’une matière compliquée, et nous devons collaborer étroitement avec nos fournisseurs. Comptez sur nous pour le faire ! »

Blog
19/01/2021
Bricolage, Jardinage & Animalerie
Partager cette page:
Blog
19/01/2021
Bricolage, Jardinage & Animalerie
Partager cette page: