Banner DIY

2020 : une bonne année pour sensibiliser à l'importance de la standardisation des données produits

Les fournisseurs et retailers qui n'ont pas (encore) sauté dans le train du GDSN : oui, ils en existent toujours, mais leur nombre diminue de jour en jour. C'est une évolution positive en cette période de coronavirus, où de plus en plus de consommateurs achètent en ligne. GS1 Belgilux et GS1 Nederland travaillent en étroite collaboration sur la datapool GS1 dans le secteur du Bricolage, Jardinage et Animalerie. Nous revenons, avec certains acteurs, sur une année 2020 difficile mais passionnante.

Les données standardisées sur les produits sont de plus en plus importantes. Marco van der Lee de GS1 Nederland l'a également remarqué. "2020 a été une année particulière, avec un impact important du coronavirus sur notre société. Sur le plan économique, nous avons assisté à une croissance énorme du commerce en ligne. Les consommateurs s'orientent et achètent de plus en plus en ligne. C'est pourquoi un bon contenu produit est plus important que jamais. Nous ne pouvons que l’applaudir. Ceux qui ne s'engagent pas à offrir un bon contenu en ligne risquent que leurs produits ne soient pas trouvés".

Crédibilité

En raison de tous les "nouveaux" développements dans le domaine de l'omni-canal - qui, malgré le coronavirus, se poursuivent - Intergamma continue d'insister sur l'exactitude des données et l'utilisation de la datapool GS1. "Si les données ne sont pas correctes, les informations produits ne pourront pas être mises en ligne", déclare Ingmar Hensbergen, manager datamanagement. « Et donc aucun chiffre d’affaire n’est généré, ni pour nous, ni pour nos fournisseurs. Si l’information n’est pas correctement classée, les articles ne seront pas visibles dans la recherche. Une information erronée a pour conséquence que le produit est montré sur une mauvaise page de notre site Web, ce qui n’est pas bon pour le crédibilité et l’expérience de la marque. »

"La création de la taskforce Qualité des données » en 2020 est essentielle pour que le sujet de la qualité des données produit soit sur l’agenda des fournisseurs. Ce groupe de travail se concentre sur l’optimisation du datamodel et a également examiné les entrave dans la fourniture des données produits Ainsi nous pourrons supprimer les obstacles comme le "degré de remplissage".

Les secteur Jardinage & Animalerie sont également actifs

Cette année, neuf retailers du secteur Jardinage & Animalerie ont signé la déclaration d'intention pour commencer à travailler avec la datapool GS1. "Cela correspond à l'évolution du marché vers le commerce en ligne mais aussi à une optimalisation du ‘order-to-cash business", poursuit Marco van der Lee. "De plus, de nombreux fournisseurs du secteur du bricolage fournissent également le secteur du Jardinage et Animalerie, il leur suffit donc d'utiliser la datapool GS1 pour ces deux secteurs. Mais pour tous les fournisseurs, c'est bien sûr un énorme avantage que de mettre fin à l’envoi de données de différentes manières comme par exemple via Excel. Et nous sommes heureux que deux retailers du secteur Jardinage & Animalerie soient déjà en activité".

Unicité des données sur les produits

IJsvogel Retail, l'entreprise à l'origine des magasin Boerenbond et Pets Place, est l'un des retailers néerlandais du secteur Jardinage et Animalerie qui a signé la déclaration d'intention pour l'utilisation de la datapool GS1 en 2020. Cette démarche repose sur la prise de conscience qu'il est essentiel de disposer de bonnes données sur les produits pour rationaliser l'approvisionnement des 134 magasins Pets Places et 67 magasins Boerenbond, mais aussi pour obtenir de bonnes informations pour les webshops. Ard Malenstein, directeur général d'IJsvogel Retail ajoute "Nous sommes préoccupés par les données erronées concernant les produits. Ils conduisent à des comparaisons de produits erronées, à des commandes erronées et à des retours supplémentaires".

banner

 

Une ligne directrice pour les images de produits

En Belgique, la sensibilisation au bon contenu en ligne a peut-être augmenté en 2020 encore plus vite qu'aux Pays-Bas. "De nombreux retailers du secteur bricolage ont également dû fermer leurs portes", ajoute Sarah Lard de GS1 Belgilux. "Ils n'avaient pas d'autres choix que d'utiliser pleinement le canal en ligne. Cela rend également les images produits plus importantes. Nous travaillons désormais avec une ligne directrice unique pour la création d'images produits dans tous les secteurs au Benelux. La deuxième étape consiste à ajouter les images à la datapool afin de les fournir aux détaillants. De bonnes images produits ne feront qu'accroître la pertinence de la datapool".

Coup de pouce pour la conversion en ligne

Annemarie Auping, responsable des données produits chez Fetim tient à le souligner. "Nous ne voyons que des avantages à partager nos images produits via la datapool GS1. De bonnes images produits donneront un énorme coup d’accélerateur à la conversion en ligne. Cela permet d'abaisser le frein à l’achat car avec cette approche, vous séduisez et enthousiasmez les clients potentiels. L'impact énorme et la croissance actuelle des ventes en ligne ont rendu ce sujet encore plus pertinent. Pour chaque type de produit, il est important d'estimer la valeur ajoutée de l'image spécifique du produit. Les photographies doivent notamment permettre de mieux reconnaître le produit".

L'image comme référence pour l'omni-canal

Hubo est également l'un des leaders du secteur du bricolage en termes de données standardisées produits. "Nous avons déjà 17 fournisseurs actifs qui nous fournissent leurs images produits via le GDSN", explique Marc Henkens, e-commerce manager. "Cela a demandé beaucoup d'efforts à notre équipe pour l'intégrer dans notre système et effectuer les contrôles nécessaires, mais cela fonctionne très bien depuis environ deux mois maintenant.

Au cours de cette année bizarre, ils ont également constaté une forte augmentation des ventes en ligne chez Hubo. "Il est donc totalement impensable de vendre en ligne sans image produits de haute qualité. Malgré la réouverture des magasins, nous avons constaté un véritable boom du nombre d'achats en ligne chez nous. Quiconque vient encore dans les magasins physiques est plus préparé que jamais : les consommateurs viennent dans nos magasins pour faire leurs achats après avoir vérifié en ligne toutes les données relatives aux produits. Ils comparent ce qu'ils ont vu en ligne avec l'article qu'ils voient dans le magasin. Cette comparaison n'est pas faite sur la base du code barre, mais sur la base de l'image. Même nos employés utilisent notre site web pour aider nos clients. C'est l'exemple parfait de l'approche omni-canal".

Fiches de données de sécurité

Intergamma utilisera également la datapool GS1 pour échanger les données sur les substances dangereuses. "Nous avons mené à bien un projet pilote et nous sommes maintenant en train de le déployer auprès de tous nos fournisseurs. A cause de la pression et de l’impact du coronavirus, ce n’était plus possible de commencer encore cette année, mais nous avons fait le nécessaire pour une préparation optimale. Nous en avons parlé à certains fournisseurs pour faire en sorte que les « safety sheets » puissent aussi être fournies via la datapool », dit Ingmar Hensbergen.

 

Blog
18/12/2020
Bricolage, Jardinage & Animalerie
Partager cette page:
Blog
18/12/2020
Bricolage, Jardinage & Animalerie
Partager cette page: